Les niches fiscales et l'investissement immobilier

Que devient le marché immobilier ?

L'information que je rapporte, bien sûr, doit être contextualisée à son propre territoire : le marché immobilier, en effet, se nourrit de dynamiques locales qui diffèrent souvent même de manière radicale. Sur cette page, j'ai rassemblé les tendances des prix dans les principales villes et provinces. Il est de notoriété publique que les prix baissent et continueront de baisser, faisant perdre de la valeur à votre maison. En fait, le problème n'est pas lié à une situation économique, mais un problème structurel, qui conduit à vider les petites villes et villages : ceux qui ont une maison veulent la vendre et ceux qui l'ont ne veulent pas l'acheter en niche fiscale! Cela implique que l'offre augmente et que la demande diminue, entraînant les prix avec elle.

La tendance va-t-elle changer avec le COVID-19 ?

Cela semble quelque peu improbable car l'urgence du coronavirus entraînera une série de changements qui étaient déjà dans l'air et ne feront que s'accélérer. Il n'y a aucune raison de voir un revirement! La vente semble donc impossible.

Si vous vous retrouvez dans la situation de vouloir vous débarrasser de votre logement, mais que vendre ne vaut pas la peine, cela vaut donc la peine de louer. Mais même ici vous pouvez rencontrer des problèmes : le locataire peut ne pas toujours être ponctuel dans les paiements, cela pourrait endommager le bien, vous demander de l'entretien. N'oubliez pas que l'entretien et les taxes restent avec vous, et que la maison aura besoin de plus en plus de travaux à mesure qu'elle vieillira. Évidemment, de plus en plus cher.

La dernière objection que vous pourriez me demander que vous vouliez acheter, si mes considérations ne vous ont toujours pas convaincu, est liée à l'héritage à laisser aux enfants : mais nous sommes sûrs que votre enfant, qui vivra comme un adulte depuis de nombreuses années, vous sera-t-il reconnaissant de l'avoir lié à la province d'une région italienne ?

Êtes-vous simplement en train de léguer des barres en coupant les ambitions de votre enfant ou êtes-vous simplement en train de lui créer un problème à résoudre dans quelques décennies en le bradant. Par contre, en supposant que votre logement ne soit pas dans une ville touristique où il est possible d'aller à la plage ou au ski, pourquoi votre enfant qui va étudier dehors à 20 ans y retournerait-il ?

Et alors? Est-ce toujours mal d'acheter une maison ?

Et donc ouvrir les yeux sur les grands changements qui nous ont bouleversés en quelques années est fatiguant et déstabilisant, mais nous devons accepter la réalité afin de pouvoir faire les bons choix pour nous (et pour nos enfants). Évidemment, il n'est pas toujours mal d'acheter une maison, du moment que certaines règles sont respectées.

des appartements éligibles aux niches fiscales

Achetez dans les grandes villes

Essayez d'obtenir des prix de plus en plus avantageux et accessibles ; Sachant que ce ne sera pas le meilleur investissement de votre vie et que ce que vous faites n'a aucune raison financière, vous achetez une marchandise. Aussi parce que la maison ne vous appartiendra jamais, surtout si vous avez contracté un crédit immobilier. Tout d'abord, il appartient à la banque ; deuxièmement, il est de l'État. Et enfin, c'est le vôtre.

Bien sûr, même aller en location implique des frais, des frais sans retour (ils rentrent dans les poches du propriétaire pour toujours et au revoir) ; mais d'un autre côté, payer un loyer vous permet une flexibilité qui aujourd'hui, à l'ère de la complexité, est de plus en plus importante. Ce n'est pas le seul inconvénient de la location : pour en revenir à la question offre/demande, un autre inconvénient doit être considéré : l'augmentation des prix de location. Comme de plus en plus de gens préfèrent être libres et ne pas avoir leur propre maison, les prix augmentent.

La troisième option : le crédit-bail immobilier

Tous ces changements ont conduit à une troisième formule en plus de la vente et de la location : le crédit-bail immobilier. Tout comme avec les voitures. Comment ça marche? La banque achète la maison et le client s'y installe en payant les mensualités de loyer à la banque elle-même. A la fin de la période de location (qui est établie à l'avance) il est possible de renouveler le contrat, d'acheter la maison ou de partir.

Evidemment, lors de la location vous n'êtes pas propriétaire, il n'en demeure pas moins que vous ne vous privez pas totalement de la possibilité de l'acheter dans le futur. Bref, vous bénéficiez des avantages de la location (vous ne payez pas de taxes ni de rénovations), mais aussi ceux de tout achat ou vente. La forme change un peu, le fond me semble finalement le même. Ou pas?